Critères d’agrément des membres actifs du RME

Le médiateur est choisi par le commanditaire ainsi que par les personnes impliquées en médiation.

Pour faciliter ce choix, et dans un objectif élevé de professionnalisme, le RME contrôle tous les 2 ans les profils de ses médiateurs actifs sur la base de critères d’agrément qui sont plus exigeants que ceux des textes réglementaires :

 

expériences en entreprise ou organisation, dans les domaines lui apportant la qualification requise eu égard à la nature du différend des médiations qu’il conduira : 5 ans minimum en tant que salarié, gérant ou prestataire

 

>  compétences en médiation : 60 heures en formation de base (ou 40h + 2 médiations réalisées), puis 9 h/an en développement des compétences, avec notamment la confrontation de ses pratiques avec celles des autres médiateurs lors de séances d’analyse de pratiques, de co-médiations ou de supervision

 

>  pratique effective de la médiation en entreprise : 2 médiations minimum durant les 2 dernières années

 

> comportements en conformité avec ceux inscrits dans les codes de déontologie Européen, Français et RME / voir fiche jointe

 

> probité : déclarations sur l’honneur de ne pas avoir fait l’objet d’une condamnation, d’une incapacité ou d’une déchéance mentionnées sur le bulletin n°2 ou n°3 du casier judiciaire, n’avoir pas été l’auteur de faits contraires à l’honneur, à la probité ou aux bonnes mœurs ayant donné lieu à une sanction disciplinaire ou administrative

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Réseau des Médiateurs en Entreprise